MiG-29S 'Fulcrum-C'Vyrtuoz's lair - Lock-On: Modern Air Combat fan siteF-14A 'Tomcat'

Document mis à jour le 2011-03-30 - Consulté 82397 fois

A-10A 'Thunderbolt II'

Présentation

Le redoutable A-10 !
A-10 'Thunderbolt'

Aussi connu sous le nom de Warthog, le A-10 a été mis au point au début des années 1970 afin de contrer une hypothétique menace russe en provenance de l'Europe de l'est.

Conçu autour de son puissant canon anti-char de 30mm, le A-10 est un véritable blindé volant. Particulièrement robuste, il est capable d'emporter une quantité d'armes impressionnante.

Le A-10 est un appareil subsonique et bien qu'il n'emporte pas de réservoir de carburant additionnel, il peut être ravitaillé en vol. Cela augmente d'autant plus son autonomie déjà importante pour un appareil de ce type.

Qualités

  • Très résistant
  • Charge offensive impressionnante
  • Pensé pour l'attaque au sol

Le A-10 est un véritable blindé volant ! Ses commandes doublées en font un appareil très robuste. Le pilote est en sécurité, assis dans une véritable baignoire de titane et derrière des vitres blindées. Il n'est d'ailleurs pas rare de lire des récits de pilotes ayant ramené leur A-10 auquel il manquait des morceaux !

Son canon anti-char GAU-8 Avenger de 30mm chargé de 1200 cartouches à l'uranium appauvri est capable de venir à bout des plus lourd blindés en service. Ses larges ailes sont souvent affublées d'un large panel d'armes qui lui permettent de remplir avec éclat la majorité des missions d'attaque et d'appui.

Le A-10 est capable de voler à des vitesses très réduites et d'évoluer avec une grande précision dans un mouchoir de poche. Le pilote peut ainsi utiliser le terrain comme couverture et affaiblir très sérieusement une position ennemie dés le premier passage.

Le tank visé a peu de chance d'en sortir vivant !
Tir d'un Maverick infrarouge

Défauts

  • Performances médiocres
  • Aptitudes air-air très limitées
  • Pas de radar

Etant donné son propre poids et celui de son armement, le A-10 ne peut rivaliser en combat aérien avec les chasseurs en présence sur le champ de bataille. Son pilote doit donc faire très attention à ne se pas mettre dans une posture fâcheuse, car ce ne sont pas ses deux réacteurs dénués de post-combustion qui pourront le sortir d'un mauvais pas...

Comme l'on peut s'y attendre, le lourd canon de 30mm prend tellement de place qu'il n'y a aucun radar sur le A-10 ! Le pilote ne peut donc compter que sur l'aide des AWACS et de son RWR pour situer les menaces aériennes ennemies. Quant aux cibles au sol : Après une navigation précise, il faudra les trouver à vue avant de pouvoir les attaquer...

Performances

Vitesse max : Mach 0.75
Plafond de service : 10 000 m
Masse max : 21.1 tonnes
Facteur de charge max : 5.9 G
Autonomie max : 1 500 km

Missiles Air-Air

AIM-9M Sidewinder
AIM-9M Sidewinder
IR / Mach 2.5 / 8 km / 22G

Missiles Air-Sol

AGM-65K Maverick
AGM-65K Maverick
Missile à guidage TV
AGM-65D Maverick
AGM-65D Maverick
Missile à guidage infrarouge

Roquettes

Hydra 70 (LAU-61)
Hydra 70 (LAU-61)
Roquette de 70 mm
Zuni (LAU-61 WP)
Zuni (LAU-61 WP)
Roquette fumigène de 127 mm

Bombes

Mk-20 Rockeye
Mk-20 Rockeye
Bombe à fragmentation
Mk-82
Mk-82
Bombe classique
Mk-84
Mk-84
Bombe classique

Tactiques

Le cockpit du A-10A
Un tableau de bord complet

Il est clair que le A-10 n'est pas un avion taillé pour le combat aérien ! le pilote doit donc faire son maximum afin d'éviter tout contact avec les chasseurs ennemis.

Dans le cas où il y aurait confrontation, le pilote fera appel au taux de virage exceptionnel du A-10 afin de pointer son nez en direction de l'appareil ennemi et utilisera ensuite son puissant canon afin de réduire en morceaux la menace.

Les deux AIM-9M Sidewinder emportés restent anecdotiques. Car tirés depuis une faible altitude, ils n'ont que peu de chance d'atteindre de véritables avions de chasse. Le pilote du A-10 s'en servira donc principalement contre des aéronefs lents tels que les hélicoptères.

En revanche, pour ce qui est de l'attaque au sol, le A-10 est dans son élément ! Capable d'évoluer en utilisant au maximum la couverture offerte par le terrain, le pilote du A-10 peut se glisser entre les défenses ennemies avant de fondre sur sa cible. Il est donc particulièrement important de bien étudier l'emplacement des défenses avant de partir en mission. Il faut également prévoir au moins une sortie de secours au cas où l'aviation ennemie bloquerait le chemin de retraite initialement prévu.

Quoi qu'il en soit, la règle de base de l'attaque au sol doit toujours être appliquée : Il ne faut jamais survoler la cible tant que l'on n'est pas certain d'avoir détruit tout élément de défense ! Le pilote de A-10 utilisera donc au maximum ses Mavericks afin de réduire au silence toute batterie anti-aérienne avant d'arriver à leur portée.

Liens